Jupiter le 23/04/2015 … une belle fin de saison !

Bonjour à tous,

Après m’être essayé à Vénus en plein jour (ce qui fera l’objet d’un autre article), j’ai tourné le C8 vers Jupiter à 21h30 et, miracle, quasiment pas de turbulence !
Mes premières acquisitions pour une RVB furent les bonnes.

Jupiter le 23/04/2015 à 19:33 TU (Bois-Colombes)

Jupiter le 23/04/2015 à 19:33 TU (Bois-Colombes)

La couche bleue est étonnamment bien réussie, ce n’est pas très habituel avec un télescope de type Schmidt-Cassegrain.

Setup habituel : C8, RaF manuelle, filtres RVB Baader, barlow Zeiss x2, PLA-Mx.
Acquisitions : 90 secondes par couche à 30 images par seconde, 1200 images par couche empilées sous AS!2, ondelettes sous Registax 6.
Montage R/V/B sous WinJUPOS et cosmétique sous Photoshop.

La même à 130 % :

Jupiter le 23/04/2015 à 19:33 TU - 130% (Bois-Colombes)

Jupiter le 23/04/2015 à 19:33 TU – 130% (Bois-Colombes)

Eric

Bookmarquez le permalien.

5 Comments

  1. Bonjour,

    je me mets à l’astrophoto, je regarde jupiter aussi et je me demandais comment la prendre en photo parfaitement avec mon APN (1200D).

    apparemment vous avez une barlow 2x (comme moi) et quand je vois votre photo, je me dis que je peux arriver à la même chose. (j’ai un skywatcher 200/1000).

    donc quelle est votre technique afin d’avoir un rendu à ce niveau ?

    vous parlez de prises à 90 secondes par couche à 30 images par seconde : et là je suis perdu :D pourriez vous expliquer un peu plus pour le coup ? merci ! :)

    • Eric BLINEAU

      Bonjour Peha,

      Pour l’astrophotographie planétaire il est déconseillé d’utiliser un APN, que vous pouvez utiliser par contre pour faire des images du ciel profond (nébuleuses, galaxies, amas globulaires…). En planétaire, lunaire et solaire*** il faut faire des films avec une webcam ou une caméra CCD ou CMOS. Comme il s’agit de films, le principe est ensuite d’empiler les meilleures images (plusieurs centaines) avec un logiciel spécifique comme Autostakkert ou Registax. Cela permet d’augmenter le rapport signal/bruit de l’image. Le résultat de cette opération donne une image, généralement floue, dont il faut révéler les détails en lui appliquant un traitement par ondelettes. Registax est très bien pour cela.
      Ceci est une réponse rapide. Si vous êtes intéressé par le sujet je vous conseille la lecture de l’excellent livre récemment paru : « Astronomie planétaire ». Vous pouvez le commander sur ce site.

      *** ATTENTION en solaire : toujours utiliser un filtre solaire de pleine ouverture (feuille AstroSolar par exemple) et bien sûr ne JAMAIS regarder le soleil sans cette protection, valable aussi lors de l’utilisation d’une caméra sous peine de brûler le capteur (ou votre oeil !)

  2. j’avais vu pour les caméras CDD ou CMOS, mais elles sont chères ! :)

    vu que j’ai vu des gens faire du planétaires avec un APN et par rapport à ce que vous disiez je me poser justement la question

    voilà une photo de la lune d’hier (c’était ma 3ème sortie) http://pa-errard.com/astrophoto/22-05-2015/lune.jpg

    donc je pense passer mon APN en mode caméra afin de voir ce ça peut donner pour le coup ! mais je pense qu’a terme je verrais pour m’équiper en CDD/CMOS

    merci en tout cas pour votre retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>